• Articles
  • Publié le 25 mars 2022 par François Hamel

1. Cueillette d’informations pour la réparation de toiture

La première étape consiste à recueillir des informations sur la toiture, soit son année d’installation. Est-ce la première fois que cela survient ? Il faut savoir que l’arrachement aux vents est une des grandes problématiques qu’une toiture de bardeau d’asphalte peut rencontrer. Celle-ci vient 95% du temps d’une mauvaise installation des bardeaux, soit un clouage déficient.

Des clous trop enfoncés dû à une cloueuse mal ajustée ou des clous trop haut ne respectant pas les exigences des manufacturiers sont trop souvent à l’origine du problème d’arrachement aux vents.

Des couvreurs inexpérimentés, insouciants ou qui veulent aller trop rapidement, causent ce genre de problème. Ce qui est catastrophique d’une telle situation, c’est que nous ne pouvons pas reclouer une toiture mal clouée sans la refaire complément ce qui occasionne des frais astronomiques pour quelque chose qui aurait dû être éviter lorsque les couvreurs effectuent leur travail adéquatement.

« Cette grande problématique vient 95% du temps d’une mauvaise installation des bardeaux, soit un clouage déficient. »

2. Mise en place du remplacement

Une solution consiste à reprendre la partie arrachée à l’aide de bardeaux neufs en espérant que le restant du toit puisse tenir le coup pour les années restantes avant son remplacement complet.

3. Installation des nouveaux bardeaux d’asphalte

Un expert couvreur vient alors installer les nouveaux bardeaux d’asphalte en s’assurant de bien effectuer la superposition avec les bardeaux existants afin que l’écoulement de l’eau soit bien respecté.

Réparation d'une fuite sur une toiture en bardeaux d'asphalte

4. Compte rendu au client

Pour terminer, nos experts couvreurs feront un compte rendu aux propriétaires afin de les tenir informer de l’état général de leur toiture.

Votre toiture a été victime de forts vents?

Nous ne recollerons pas les morceaux, mais nous pouvons vous en installer une neuve.